Votre tête FSW est-elle régulée par la force ?

Oui, la tête de soudage de Stirweld est régulée par la force. La pression exercée sur la pièce doit être constante afin de garantir des soudures FSW de qualité. Il est donc essentiel de connaître et de maîtriser la force à exercer lors de l’opération de soudage FSW. Ce paramétrage permet de bien plaquer l’outil sur les pièces à souder et d’assurer ainsi une bonne compacité afin d’éviter les porosités. C’est pourquoi nous avons équipé tous nos équipements FSW de capteur de...

lire plus

Peut-on utiliser le même outil pour souder du cuivre et de l’aluminium ?

Non, il est important d’utiliser un outil FSW adapté à la matière à souder. Le cuivre et l’aluminium réagissent différemment à la chaleur lors de l’opération de soudage. Si la température est trop importante, le cuivre aura tendance à coller tandis que l’aluminium se déformera. Nous recommandons de choisir le bon outil adapté pour une application cuivre ou une application aluminium. Pour assurer une soudure de qualité adaptée à chaque application, Stirweld a conçu des outils FSW adaptés aux...

lire plus

La certification WPS est-elle générale pour toutes les pièces FSW ou spécifique à une application ?

La certification WPS (Welding Procedure Standard) est valide pour une application spécifique. Elle dépend du matériau, de son épaisseur et de la configuration de soudage. Pour chaque application, il est donc nécessaire de qualifier la soudure en fonction de ces paramètres. La certification WPS décrit ainsi tous les paramètres d’une soudure FSW de qualité pour une application spécifique. Elle est obtenue après les essais de qualification réussis sur les prototypes.

lire plus

Votre équipement FSW est-il capable de souder des structures 3D à double courbure ?

Oui, la broche FSW pour robot de Stirweld permet de souder des structures à géométrie complexe de type double courbure. Notre technologie de soudage par friction malaxage robotisé a rendu possible des opérations de soudage avec trajectoires complexes. Cette capacité de soudage multidirectionnel a ouvert des perspectives pour des secteurs d’industrie de pointe tels que l’aérospatial, l’aéronautique, la défense, les télécommunications…

lire plus

Un préchauffage est-il nécessaire ou recommandé avant de commencer le processus de soudage FSW ?

Non, un préchauffage externe n’est pas utile pour une opération de soudage avec la technologie FSW. Nous avons intégré à notre procédé de soudage une phase de temporisation qui évite cette phase. L’action de préchauffage est ainsi réalisée par l’outil lui-même en continuant de tourner au même endroit. Il est également possible d’augmenter l’échauffement de la matière en réduisant la vitesse de descente ou en augmentant la vitesse de rotation.

lire plus

Quelle est la durée de vie de l’outil (en mètre soudé) ?

La durée de vie moyenne de nos outils est de 2 000 mètres de soudure dans le cadre d’une configuration de soudage FSW classique. La durée de vie de l’outil FSW varie en fonction de 2 facteurs essentiels : la bonne utilisation de l’outil et son paramétrage. Les causes d’usure les plus courantes sont la fatigue cyclique au niveau du pion et l’usure abrasive due à l’action de frottement. Sa durée de vie va également dépendre de l’épaisseur des pièces et des matériaux soudés : aluminium/aluminium,...

lire plus

Comment combler le trou de sortie du matériau soudé en FSW ?

Un trou de sortie est laissé par l’outil FSW lors de la phase de retrait. Ce trou en fin de cordon n’a aucun impact sur la qualité de la soudure. Il peut être rédhibitoire pour certaines applications de soudures circulaires dans des domaines pointus comme l’industrie aéronautique. Pour éviter ce trou de sortie, nous avons conçu une tête de soudage FSW avec pion rétractable. Dans ce contexte, la phase de soudage s’effectue sur un tour complet afin de fermer la soudure. La remontée du pion...

lire plus

Quel est l’intérêt d’ajouter un contrôle de force sur une machine-outil ?

La machine-outil est conçue pour fonctionner en contrôle de position. Le soudage par friction malaxage nécessite un contrôle d’effort, donc un capteur de force afin de contrôler le frottement de l’épaulement sur les pièces à souder. Intégré directement à la tête Stirweld, ce capteur mesure et maintient une pression constante. Le contrôle de force permet d’ajuster le positionnement de l’outil en fonction des variations de relief des pièces à assembler. Contrairement au contrôle de position de...

lire plus

Qu’en est-il de la soudure laser du capot pour une plaque froide ?

La soudure laser de l’aluminium, tout comme la soudure par faisceaux d’électrons, présente des défauts de porosités. Cependant, le soudage de plaque froide nécessite une étanchéité de 100 %. De plus, la soudure laser exige un jeu d’accostage plus faible entre les deux pièces. Le soudage par friction malaxage est une technologie innovante plébiscitée pour l’assemblage de plaque froide en aluminium ou en cuivre. Le capot soudé par le procédé FSW garantit une étanchéité parfaite des plaques...

lire plus

La technique FSW peut-elle être utilisée même si l’outil n’est pas correctement incliné lors du déplacement le long de la soudure ?

Oui, il n’est plus nécessaire d’incliner l’outil lors du processus de soudage FSW grâce à notre technologie. D’autres procédés de soudage par friction nécessiteront de paramétrer un angle d’inclinaison de l’outil pour améliorer l’état de la surface des jointures. Cette inclinaison a pour but de maintenir la matière malaxée sous l’épaulement et limiter ainsi les bavures. En choisissant l’outil FSW de Stirweld pour vos soudures, vous pouvez vous affranchir de ce paramètre d’inclinaison (tilt)....

lire plus

Quel degré d’inclinaison est atteint avec la tête FSW Stirweld ?

Notre outil FSW ne nécessite pas d’inclinaison pour assurer une soudure solide. Dans le cadre de l’utilisation de notre tête FSW sur une machine 5 axes, une inclinaison peut s’effectuer. Le degré d’inclinaison de la tête de soudage FSW de Stirweld est compris entre 0,5° et 3°. Ce paramètre de position a pour objectif de soulever le bord de l’attaque de l’outil FSW mis en rotation. L’inclinaison retient ainsi la matière malaxée par l’épaulement dans la zone de soudure. Le degré d’inclinaison se...

lire plus

Avons-nous besoin d’une autorisation du fabricant de notre centre d’usinage pour installer la tête FSW sur notre machine ?

Non, vous n’avez pas besoin d’autorisation pour monter une tête FSW sur votre machine-outil. La tête de soudage de Stirweld est universelle et s’installe facilement sur tout type de machines-outils. La tête FSW se comporte comme un module ajouté à votre MOCN. Cette tête de soudage FSW n’implique pas de modification de fond ou de forme de votre machine. La garantie du constructeur n’est ainsi pas engagée.

lire plus

En soudure FSW, un trou de ver est-il similaire au défaut de tunnel ?

Oui, un trou de ver est un défaut FSW également appelé tunnel dans le jargon du soudage par friction malaxage. Identifiable à l’œil nu, ce défaut de soudure se caractérise par une porosité présente le long du cordon de soudure. Le trou de ver est un défaut qui peut apparaître dans des soudures FSW bout à bout ou par transparence.

lire plus

À quelle profondeur l’outil rentre-t-il dans le matériau ?

La profondeur de la pénétration de l’outil est un des principaux paramètres du procédé FSW pour garantir la qualité de la soudure. Pour cela, il est nécessaire de mener des tests prototypes afin de définir au mieux les paramètres de soudage. Un de ces indicateurs est la force exercée (en kN) dont dépend la profondeur de pénétration de l’outil. La profondeur de pénétration va donc dépendre de la force exercée lors de l’opération de soudage mais aussi de l’épaisseur des pièces à souder. En...

lire plus

L’épaulement de l’outil est-il en contact avec la surface de la pièce pendant le processus FSW ?

Oui, en soudure FSW, l’épaulement doit être en permanence en contact avec la surface de la pièce à assembler. C’est le frottement de l’épaulement contre la pièce qui assure l’échauffement nécessaire à l’opération de soudage par friction malaxage. L’épaulement est un des composants de l’outil FSW. Sa principale fonctionnalité est de chauffer la matière par friction de manière à ramollir les pièces à souder. Pour ce faire, l’outil FSW mis en rotation est plongé dans la matière jusqu’à ce que...

lire plus

Est-il possible de réaliser des soudures dissimilaires ? (acier/alu, alu/cuivre…)

Oui, il est possible de réaliser des soudures avec des matériaux dissemblables grâce au procédé FSW. Le soudage par friction malaxage est une technologie de rupture pour l’assemblage de différents métaux sans fusion ni apport de matière. Le procédé FSW permet ainsi de souder des pièces même si leurs matériaux disposent de caractéristiques mécaniques différentes. Le soudage FSW par transparence a rendu possible la soudure FSW de matériaux dissimilaires tels que l’aluminium/acier,...

lire plus

Quelle est l’épaisseur maximum en soudage FSW ?

La tête FSW assure une soudure de qualité en une seule passe pour des pièces de 10 mm d’épaisseur maximum. Notre technologie FSW permet une capacité de soudage pouvant aller jusqu’à 20 mm avec une double passe en recto/verso. Cette épaisseur dépend également de la capacité des machines-outils sur lesquelles est installée notre tête de soudage.

lire plus

Quels sont les challenges dans le soudage par friction-malaxage 3D ?

Un robot 6 axes avec un bras articulé équipé d’une broche FSW peut souder en 3 dimensions. Cet équipement offre ainsi une large amplitude de mouvements permettant de souder horizontalement, verticalement, au plafond… Cette capacité de soudage multidirectionnelle rend possible le soudage 3D de pièces complexes et d’envergure. Le soudage par friction malaxage robotisé est une solution d’assemblage efficace et rentable pour des géométries complexes en 3D. Ce procédé est également plébiscité pour...

lire plus

Comment contrôler la température de l’outil pendant le processus de soudage ?

Les solutions FSW de Stirweld peuvent s’équiper d’outil à mesure de température. Le porte-outil intelligent de Stirweld s’installe simplement sur nos têtes et broches de soudage. Il permet de vérifier que la chaleur est constante lors du processus de soudage par friction malaxage. Pour une soudure de qualité et une utilisation sûre, l’interface de contrôle de monitoring retrace la température de l’outil.

lire plus

Comment gérer le bridage sur de grands panneaux ? Sur une machine conventionnelle ?

Le bridage a un impact important sur la qualité des soudures, par exemple, sur des panneaux de grande taille à partir de machine-outil. Les deux pièces à assembler doivent être bien serrées sur un support de manière à résister aux efforts de soudage. Le système de bridage doit être dimensionné afin de contrer les forces générées par l’outil rotatif. Nous concevons un outillage de bridage afin de maintenir les pièces lors du processus de soudage par friction malaxage. Chaque gabarit de serrage...

lire plus

Comment contrôler la distorsion quand on ne soude que d’un seul côté ?

Lors d’une opération de soudage FSW, l’épaulement apporte de la chaleur sur le dessus des pièces à souder. Cela peut provoquer une distorsion du matériau qui nécessite un usinage post-soudage afin de retrouver la bonne planéité. Pour contrôler cette déformation lors du soudage par friction malaxage, il convient d’apporter moins de chaleur sur la pièce. Pour ce faire, il est recommandé de souder plus vite. Il est également conseillé d’utiliser un outil FSW le plus petit possible. Nos équipes...

lire plus

Comment gérer la température de soudage avec la tête FSW ?

La température de soudage avec la tête FSW se gère en fonction de 3 paramètres : la vitesse d’avance : plus l’outil FSW avance rapidement, plus le matériau sera froid ; la vitesse de rotation : plus l’outil rotatif tourne vite, plus le matériau chauffera ; la force Z (qui désigne la force exercée verticalement durant l’opération de soudage) : plus la tête FSW appuie sur les pièces à assembler, plus ces dernières sont chauffées.Il est important de maîtriser ces 3 paramètres pour assurer une...

lire plus

Comment gérer la force avec la tête FSW pendant les opérations de soudage ?

Une force constante de l’outil FSW sur les pièces à assembler est essentielle pour garantir une soudure de qualité. C’est pourquoi Stirweld a intégré un capteur de force à sa tête de soudage FSW. Cette fonction assure le contrôle de la pression exercée lors du processus de soudage par friction malaxage. Ce capteur enregistre les données et alerte l’opérateur en cas de variation importante de la force exercée. La tête FSW de Stirweld est universelle. Elle permet d’intégrer un capteur de force à...

lire plus

En quoi consiste le soudage FSW bout à bout ?

Le soudage FSW bout à bout consiste à assembler des pièces accolées et bien serrées l’une contre l’autre de manière à limiter l’épaisseur du joint. L’outil FSW rotatif est mis en contact avec les matériaux à assembler. La matière est ramollie par l'action de chauffage de l'épaulement. Le malaxage de la matière assure un soudage en profondeur et de qualité. La configuration de soudage FSW bout à bout est privilégiée pour l’assemblage de pièces de même épaisseur.

lire plus

En quoi consiste le soudage FSW joint en T ?

Dans les configurations de soudures bout à bout et par transparence, il existe plusieurs façons de positionner les pièces à assembler. Le joint en T en est une. Le soudage FSW joint en T est réalisé par l’intersection des deux pièces à angle droit, une pièce se plaçant au centre de la seconde. Il est nommé joint en T du fait du positionnement des pièces à souder ressemblent à la lettre « T ».

lire plus

Comment réparer une soudure présentant un défaut comme un trou de ver ou kissing bond ?

Une soudure réalisée par friction malaxage peut présenter des défauts de trou de ver ou de kissing bond. Afin de réparer ces défauts, il est nécessaire de procéder à un nouveau passage de l’outil FSW sur la soudure. Dans le cadre d’un défaut de trou de ver, l’opération de soudage est à renouveler en conservant la même position. Pour réparer un défaut de kissing bond ou de hooking, l’outil FSW sera à décaler légèrement de la soudure initiale. Nos experts FSW vous accompagnent dans la définition...

lire plus

Quelles sont les différentes applications de la tête FSW avec pion rétractable ?

Par rapport à une tête FSW classique, la tête FSW avec pion rétractable est dotée d’une fonction supplémentaire : le retrait progressif du pion dans l’épaulement afin de combler le trou de sortie de la soudure FSW. Seule technologie d’outil FSW ne laissant pas de trou en fin de soudure, elle est très appréciée pour certaines applications, notamment pour des applications spatiales ou aéronautiques (réservoirs, remplacement du rivetage etc.). Le trou de sortie sur une pièce cylindrique devient...

lire plus

Peut-on mener une opération d’usinage sans démonter la tête ?

Oui, il est possible de passer du soudage à l’usinage, et inversement, sans démonter la tête FSW. La tête de soudage de Stirweld a été conçue par des experts en FSW et en usinage. Ce système hybride permet de souder et d’usiner successivement. Il suffit de remplacer l’outil FSW par une fraise. Le changeur automatique d’outil permet de réaliser facilement, sur la même machine et sans intervention humaine, les opérations de soudage par friction malaxage et d’usinage simple ou de finition de...

lire plus

Quelles sont les principales applications FSW dans l’industrie navale ?

Le soudage par friction malaxage est appliqué pour la fabrication de grands planchers en aluminium pour les structures navales. Le procédé FSW permet également la réalisation de ponts et cloisons en aluminium d’extrusion à haute résistance, alliages jusqu’alors réputés comme insoudables. Enfin, le FSW est devenu une excellente alternative au rivetage et boulonnage qui sont sujets à la corrosion. Le soudage FSW (Friction Stir Welding) est un procédé qui permet des soudures automatisées...

lire plus

Quelles sont les principales applications FSW dans le secteur de l’énergie ?

Le soudage par friction malaxage (FSW) a trouvé de nombreuses applications dans le secteur de pointe de l’énergie. Le procédé FSW est appliqué pour la fabrication d’échangeurs thermiques tels que les échangeurs lamellaires ou les échangeurs à plaque. Dans l’industrie éolienne, le FSW est devenu incontournable pour la fabrication de panneaux légers de grands formats tels que les nacelles et pales d’éoliennes. Il s’impose dans la réalisation de plaques froides à eau en aluminium entrant dans la...

lire plus

Quelles sont les principales applications FSW dans l’industrie des télécommunications ?

Aujourd’hui, différents domaines du secteur des télécommunications ont adopté le procédé FSW pour le soudage de ces composants en aluminium et en cuivre. Le soudage par friction malaxage permet d’optimiser le soudage des plaques froides usinées à destination des satellites et des data centers. De plus, la technologie FSW couplée au Rheocasting permet de réaliser de grandes pièces complexes thermoconductrices.

lire plus

Quels sont les différents types de soudure FSW ?

Les types de soudure par friction malaxage les plus répandues sont la soudure bout à bout et la soudure par transparence. La configuration de soudage FSW la plus courante est le soudage en bout à bout. Les pièces à assembler, de même épaisseur, sont accolées l’une contre l’autre. Dans le cadre d’un soudage par transparence, les deux pièces sont placées l’une sur l’autre. Le choix du type de configuration de soudage FSW s’effectue en fonction des matériaux à souder et de la géométrie de la...

lire plus

En quoi consiste le soudage FSW par transparence ?

Dans cette configuration de soudage FSW, les pièces à assembler sont positionnées l’une sur l’autre. Cette géométrie d’assemblage permet de s’affranchir des contraintes lors du positionnement de matériaux dissimilaires ou de pièces d’épaisseur différente. Le soudage FSW par transparence conserve intacte la face arrière des pièces assemblées. Il permet ainsi d’éviter l’opération de meulage. Le soudage par transparence est une des configurations de soudage les plus courantes en soudage par...

lire plus

Quelles sont les principales applications FSW dans l’industrie spatiale ?

Le soudage par friction malaxage trouve de nombreuses applications dans l’industrie aérospatiale. En effet, ce secteur s’est approprié le FSW qui rend possible le soudage de tous les alliages d’aluminium. Une des principales applications aérospatiales concerne l’assemblage de réservoirs à hydrogène en aluminium. Le FSW assure une robustesse de soudure supérieure à celle d’une soudure par des procédés classiques comme le TIG ou à l’arc. Le développement des plaques froides en aluminium dans...

lire plus

Quelles sont les principales applications FSW dans l’industrie aéronautique ?

Le soudage par friction malaxage (FSW) est une technique de soudage aujourd’hui démocratisée dans le secteur aéronautique. Le FSW offre la possibilité de souder des panneaux de grande taille ou complexes tels que des plaques wedi pour carlingue. Il permet également de remplacer le rivetage par des soudures robustes et fiables. De plus, le FSW offre de nouvelles perspectives pour la fabrication d’avion plus respectueux de l’environnement. Cette technologie innovante permet de réduire les bruts...

lire plus

Quelles sont les principales applications FSW dans l’industrie de la défense ?

Le soudage par friction malaxage apporte notamment une réponse pour une gestion thermique optimale dans le domaine de la Défense. Les plaques froides sont utilisées pour refroidir les systèmes embarqués tels que les radars commerciaux ou l’électronique de contrôle et de puissance. Permettant l’assemblage de tout type d’alliage en aluminium, le FSW facilite la fabrication de plaques usinées en aluminium. Le FSW est également utilisé pour la fabrication d'échangeurs lamellaires et de diffuseurs...

lire plus

Quelles sont les principales applications FSW dans l’industrie automobile ?

L’industrie automobile exploite le procédé FSW de façon industrielle pour la construction de véhicules plus légers. La technologie FSW permet la fabrication de composants en alliages légers tels que les jantes en alliage, les tôles de carrosserie, les blocs moteurs ou encore les réservoirs. Un des enjeux majeurs du secteur automobile est d’alléger les véhicules de manière à réduire leur besoin en énergie. L’intégration de l’aluminium dans la fabrication des voitures se développe. Le procédé...

lire plus

Quelles sont les principales applications FSW dans l’industrie ferroviaire ?

La technologie FSW permet l'assemblage de panneaux grandes longueurs, de pièces cintrées ou raboutées ou encore de sections creuses. De ce fait, le soudage par friction malaxage trouve de nombreuses applications dans le domaine ferroviaire. Dans le cadre notamment de la construction des TGV, le procédé FSW est appliqué pour la fabrication de différents composants tels que les planchers, les pavillons, les côtés de caisse. Le soudage par friction malaxage remplace progressivement le procédé...

lire plus

Est-ce que la tête de soudage FSW peut usiner et souder ?

Oui, la tête de soudage FSW de Stirweld est un système hybride qui permet d’usiner et de souder. La tête FSW s’adapte à l’ensemble des machines-outils et s’installe facilement pour une opération de soudage par friction malaxage optimisé. L’utilisateur peut monter et démonter rapidement l’outil FSW pour passer du soudage à l’usinage et inversement. Le changeur automatique d’outil de Stirweld offre ainsi un gain de temps :les 2 opérations peuvent s’effectuer sur la même MOCN sans avoir besoin de...

lire plus

Développez-vous des outils spécifiques ?

Oui, Stirweld propose le développement d’outils FSW sur-mesure s’adaptant aux besoins spécifiques de nos clients. Nous proposons également une large gamme d’outils FSW standards disponibles sur notre catalogue. Nous étudions la demande du client et l’aidons dans le choix du bon outil pour son projet FSW. Nous proposons ainsi l’outil FSW parfaitement adapté à ses équipements et applications.

lire plus

L’outil FSW est-il le même pour le soudage par transparence et bout à bout ?

Oui, l’outil FSW est le même quelle que soit la configuration de soudage (par transparence ou bout à bout). Le choix de l’outil dépend de la distance à souder, de la profondeur à souder donc de l’épaisseur de la pièce et du matériau des pièces à souder. Les experts FSW de Stirweld se tiennent à votre disposition afin de choisir l’outil adapté à votre application.

lire plus

Quels sont les avantages de souder avec la tête FSW à pion rétractable ?

L’utilisation de la tête FSW à pion rétractable offre l’avantage de ne pas laisser de trou de sortie contrairement aux têtes de soudage standards. Comme son nom l’indique, le pion se rétracte à la fin de la soudure. Il permet ainsi de reboucher directement le trou apparaissant en fin de soudure. L’utilisation de la tête FSW à pion rétractable évite ainsi des manipulations supplémentaires pour remplir le trou de sortie de soudure. Cette absence de trou de sortie est notamment exigée dans des...

lire plus

Qu’est-ce que le défaut de manque de pénétration en FSW ?

Le manque de pénétration (abrégé LoP pour Lake of Penetration) apparaît lorsque le métal ne remplit pas totalement l’épaisseur du joint. Ce défaut interne peut se produire lors des opérations de soudures bout à bout. Cette absence de pénétration en racine est principalement dû au fait que le pion n’atteint pas le fond de la matière. Ainsi, un pion trop court ne permettra pas de souder toute l’épaisseur. Si la longueur du pion est adaptée, un manque de pénétration indique un effort de forgeage...

lire plus

Quels sont les principaux défauts de soudage FSW ?

Il existe 5 principaux défauts de soudage FSW : Flash ou bavure sur les bords de la soudure ;Trou de ver ou tunnel qui désigne une porosité présente sur tout ou partie de la longueur de la soudure ;Manque de pénétration qui est un défaut interne de la soudure ;Hooking qui se visualise par une remontée en surface de la matière ;Kissing-bond qui apparaît lorsque l’adhésion est nulle.Les flashs et les trous de ver sont des défauts communs aux configurations de soudure en bout à bout et par...

lire plus

Comment vérifier les défauts de soudure FSW ?

La qualité des soudures FSW peut être vérifiée par des contrôles non destructifs (CND) et des tests destructifs afin de garantir leur conformité à la norme FSW ISO 25239. Le contrôle visuel permet d’observer les défauts visibles à l’œil nu qui apparaissent aussi bien sur les configurations bout à bout et par transparence. Le flash apparait sous forme de bavure sur les bords de la jointure. Le trou de ver est quant à lui identifiable par une porosité étendue sur tout ou partie de la longueur de...

lire plus

Que signifie FSW en soudage ?

FSW est l’abrégé de Friction Stir Welding, soudage par friction malaxage. Inventé en 1991 par The Welding Institute (TWI), le procédé FSW repose sur l’assemblage de deux pièces par l’échauffement des matières. L’état pâteux est obtenu grâce au frottement d’un outil rotatif couplé à un malaxage engendrant la déformation plastique. L’atout majeur du soudage par friction malaxage est sa capacité à assembler deux pièces sans atteindre la température de fusion. On parle de soudure à froid. Ainsi,...

lire plus

Comment est réalisé une soudure par friction malaxage ?

Le soudage par friction malaxage (procédé FSW) consiste à assembler deux pièces en les amenant à un état pâteux grâce à un pion mis en rotation notamment grâce à un robot ou une tête FSW pour CNC. Plus précisément, l’outil rotatif est enfoncé dans la matière jusqu’à ce que l’épaulement touche la surface du matériau à souder. La friction permet de chauffer localement la matière à une température suffisante pour la rendre facilement malléable sans entrer en fusion. L’outil peut ensuite avancer...

lire plus

Qu’est-ce qu’un défaut hooking en FSW ?

Le hooking est un défaut de remontées en surface de la matière qui peut apparaître lors des opérations de soudage FSW par transparence. La matière remonte sur les bords de la zone d’avance et elle s’amincit du côté reculant. Ce défaut interne est détectable par macrographie. Le hooking est principalement dû à un manque de malaxage créant une réduction de la section soudée. Ce défaut de zone non soudée implique une diminution de la résistance mécanique de la soudure aux sollicitations en...

lire plus

Comment savoir si ma soudure est suffisamment solide ?

Afin d’assurer la solidité de votre soudure, elle doit réunir deux conditions essentielles : la juste pénétration de la soudure et l’homogénéité sur toute la longueur. Pour une tenue maximale, il est nécessaire que les pièces soient totalement pénétrées. Plus la pénétration de la matière est importante, plus la soudure FSW sera solide. Les matériaux doivent être malaxés sur toute leur longueur au niveau de la soudure. Sans cela, la résistance de la jointure s’en trouve réduite. La solidité de...

lire plus

Quelle est la force du soudage par friction malaxage ?

La force de soudage est la pression exercée par le robot ou la machine lors de l’opération de soudage par friction malaxage. Le contrôle de la force est un des éléments essentiels pour une soudure FSW de qualité. La force de soudage par friction malaxage se mesure en kilo Newton . La force appliquée est calculée en fonction de l’épaisseur, du matériau, de la configuration de soudage et de la pièce à souder. On définit comme force maximale de soudage la pression maximale pouvant être exercée...

lire plus

Qu’est-ce qu’un défaut de tunnel/trou de ver en FSW ?

Le trou de ver, appelé aussi trou tunnel (ou en anglais, wormhole), est un défaut que l’on peut rencontrer en soudage par friction malaxage (FSW). Il peut se former sur les soudures FSW bout à bout ou par transparence. Visible à l’œil nu, le trou de ver est une cavité interne dans le joint soudé. Cette porosité est présente sur toute ou partie de la longueur de la soudure. Mécaniquement, ce défaut de soudure se comporte comme une fissure. Le trou de ver est principalement dû à un mauvais...

lire plus

Qu’est-ce que le défaut des flashs/bavures en FSW ?

En soudure, le flash désigne la bavure (appelée "flash" en anglais) du côté reculant due à la rotation de l’outil FSW. Le flash est le principal défaut que l’on peut rencontrer lors d’une opération de soudage par friction malaxage. Les bavures ou flash apparaissent essentiellement lors d’un apport de chaleur trop élevée en soudures FSW bout à bout ou par transparence. Cette chaleur intense est due à un effort important de soudage ou à une pénétration trop importante. Ces bavures sont visibles...

lire plus

Est-il difficile de souder de l’aluminium avec les procédés traditionnels ?

Oui, l’aluminium est un métal complexe à souder. Ce métal léger a la caractéristique de se ramollir à la chaleur qui peut provoquer une déformation. De plus, certains alliages d’aluminium exigeant peuvent subir des pertes de propriétés mécaniques selon le procédé de soudage. Il est donc indispensable de choisir les paramètres adaptés en fonction de la famille d’aluminium à souder. Souder de l’aluminium est ainsi une opération bien plus complexe que pour d’autres métaux. Le soudage de...

lire plus

Quel est le meilleur alliage d’aluminium à souder avec les procédés traditionnels ?

Les séries 1000, 3000 et 5000, non traitées thermiquement, sont les alliages d’aluminium les plus faciles à souder. La série 6000 est également facilement soudable. Toutefois, en fonction de la technique de soudage, l’assemblage peut provoquer une baisse des propriétés mécaniques de l’aluminium. Les alliages à résistance élevée des familles 2000 et 4000 sont plus complexes à souder et nécessitent des précautions particulières. Enfin, certains aluminium exigeants comme la série 7000 ne sont...

lire plus

Quel est le meilleur moyen de souder l’aluminium ?

Souder de l’aluminium est une opération bien plus complexe que pour d’autres métaux. Le soudage de l’aluminium nécessite une grande maîtrise et un outillage adapté. Le meilleur moyen pour souder de l’aluminium est le soudage à froid ou plus précisément à l’état pâteux. Le soudage par friction malaxage est un procédé d’assemblage à froid innovant. La technologie FSW permet d'assembler des pièces sous l'effet de pression et friction exercées sans atteindre le point de fusion. C’est ainsi un...

lire plus

Peut-on réellement souder à froid ?

Oui, il est possible de réaliser un soudage à froid ou plus exactement à l’état pâteux. Ce procédé repose sur l’assemblage de deux matériaux à l’état solide sans dépasser la température de fusion. Le soudage à froid s’applique notamment sur des pièces métalliques et plastiques qui peuvent se déformer à la chaleur. Il s’agit donc d’un procédé particulièrement intéressant pour l’aluminium. Le soudage à froid est également appropriée pour l’assemblage de matières dissemblables. La soudure à froid...

lire plus

Comment garantir la qualité de ma soudure FSW ?

Afin de garantir la qualité d'une soudure FSW, il est nécessaire de réaliser une étude de prototypes en suivant la norme ISO 25239. Ces pièces témoins sont ainsi contrôlées par des essais destructifs et non destructifs. Les contrôles non destructifs (CND) comprennent à la fois le contrôle visuel de surface et l’inspection volumétrique. Certains défauts sont visibles à l’œil nu, tels que les bavures et les trous de ver. Ils peuvent donc être détectés facilement. D’autres tests CND peuvent être...

lire plus

Est-il possible de souder de l’aluminium avec du cuivre ?

Oui, il est possible d’assembler des pièces en aluminium et en cuivre même si ces matériaux disposent de caractéristiques physiques différentes. Le soudage de l’aluminium avec du cuivre permet entre autres de limiter la résistivité électrique de ce dernier. Le FSW est ainsi utilisé dans les plaques froides et les bus bars pour les applications électriques. Le soudage par friction malaxage (abrégé FSW) permet une jonction métallurgique entre des matériaux dissemblables. Cette technologie, à la...

lire plus

Est-il possible de souder de l’aluminium avec de l’inox ?

Oui, il est possible d’assembler des pièces en aluminium et en inox même si ces deux matériaux sont reconnus comme difficilement soudables. A l’inverse de l’inox, l’aluminium est un métal léger qui se soude à basse température. L’assemblage de ces matériaux avec des procédés classiques de soudage est donc très difficile. Le soudage par friction malaxage (FSW) est un procédé d’assemblage réalisé à l'état solide sans fusion. Le choix de l’outil FSW adapté à l’application assurera ainsi la...

lire plus

L’aluminium est-il soudable ?

Oui mais certaines familles d’alliages ne sont pas soudables : 2xxx et 7xxx du fait de leur grande sensibilité à la fissuration. De plus, ce métal léger doit être soudé avec précaution afin que les pièces ne se déforment pas. Technologie de rupture, le soudage par friction malaxage (FSW) permet d’assembler tout type d’alliages d’aluminium, y compris ceux réputés comme insoudables comme certaines nuances d’aluminium des séries 2000, 6000 et 7000 par exemple.

lire plus

De quel type de soudeur ai-je besoin pour souder l’aluminium ?

La qualification de l’opérateur de soudage dépend de la technologie choisie pour souder l’aluminium. Il est possible de souder certains types d’alliages d’aluminium avec des procédés de soudage traditionnels tels que le TIG ou MIG. Ces techniques nécessitent que le soudeur dispose d’une qualification de soudeur (QS) délivrée par un organisme officiel de certification. Le soudage par friction malaxage s’utilise sur une machine-outil existante. L’usineur ou l’opérateur formé sur votre machine...

lire plus

Quels types d’aluminium peuvent être soudés par FSW avec les procédés traditionnels ?

Le FSW permet le soudage de tous les alliages d’aluminium y compris pour les séries réputées insoudables avec les procédés classiques. Grâce à ce procédé, il est possible aujourd’hui d’assembler des alliages d’aluminium à haute résistance tels que les séries 2000, 6000 et 7000. Le FSW est également apprécié pour le soudage des aluminiums standards de type 1xxx, 2xxx, 3xxx, 5xxx, 6xxx et certains 7xxx. La gamme d’épaisseur s’étend de la tôle mince d’un millimètre à des pièces jusqu’à 10 mm,...

lire plus

Quels sont les différents procédés de soudage ?

Il existe de nombreux procédés de soudage qui s’appliquent en fonction des travaux et des environnements de travail. Les procédés de soudage les plus courants sont : •,Soudage à l’électrode enrobée, plus communément appelé soudure à l’arc ou MMA •,Soudage TIG, réalisé à l'arc sous gaz avec électrode de tungstène •,Soudage MIG et MAG, réalisé à l'arc sous gaz avec fil-électrode plein •,Soudage par points par résistance ou soudage par points Pour des applications plus précises, il existe des...

lire plus

Est-il possible de souder de l’aluminium avec de l’acier ?

Oui, il est possible d’assembler des pièces en aluminium et en acier grâce à des procédés de soudure récents, notamment grâce au soudage par friction malaxage Les propriétés physiques, le coefficient de dilatation et le potentiel électrochimique de ces deux matériaux sont très différents. Avec les techniques de soudure classiques, il est parfois difficile de garantir des soudures aluminium/acier de qualité. Inventé en 1991, le procédé FSW rend possible le soudage de l’aluminium avec l’acier....

lire plus

Quels sont les avantages et les limites du soudage par friction malaxage ?

La technologie FSW offre de nombreux avantages aussi bien techniques qu'écologiques. Technologie de soudage verte, elle n’implique aucune fusion et aucun ajout de matière. Elle n’émet ni gaz toxique ni rayonnement UV. La consommation d’énergie est réduite par rapport aux autres techniques de soudage (TIG, MIG, EBW). Elle permet l’assemblage de matériaux tels que les alliages d’aluminium, reconnus comme difficilement soudables. Enfin, s’agissant d’un procédé mécanique, le FSW est facile à...

lire plus

Qu’est-ce que le pion de l’outil dans le soudage par friction malaxage ?

Le pion de l’outil FSW est l’un des éléments composant nos outils de soudage par friction malaxage. Il est situé à l’extrémité de l’outil dans le prolongement de l’épaulement. La longueur du pion de l’outil FSW dépend de l’épaisseur des pièces à souder et de la configuration de soudage. De forme filetée, le pion assure un malaxage efficace en pénétrant la matière et en la mélangeant. Cet effet de cisaillement apporte une quantité de chaleur supplémentaire favorisant la déformation plastique du...

lire plus

Quel type de soudure est la plus solide ?

Le soudage par friction malaxage (FSW) garantit une qualité et une résistance des soudures supérieures à celles obtenues par les techniques classiques (TIG, MIG, EBW). Il existe 2 types de soudure en FSW : le soudage bout à bout ou par transparence. Le choix entre ces configurations dépend de l’application. Nos études prouvent que le soudage bout à bout offre une meilleure tenue en fatigue. De plus, ce type de soudure ne présente pas de défaut de hooking. Pour en savoir plus, consultez notre...

lire plus

Qu’est-ce que le procédé de soudage par friction malaxage ?

Le soudage par friction malaxage est un procédé de soudage à l'état solide et sans nécessité de métal d’apport. Cette technique est plus communément appelée FSW pour Friction Stir Welding. Cette technologie de rupture a été inventée et brevetée en 1991 par The Welding Institute (TWI). Comme son nom l’indique, le procédé FSW consiste à obtenir une soudure en combinant échauffement et malaxage grâce à la mise en rotation de l’outil. La chaleur nécessaire pour le soudage est obtenu par le...

lire plus

Quelle est la différence entre le soudage par friction et le soudage par friction malaxage ?

Le soudage par friction (ou soudage par friction inertiel) est un procédé où la chaleur indispensable au soudage est obtenue en frottant l’une contre l’autre les pièces à assembler sous une pression axiale. Le soudage par friction malaxage (abrégé en anglais FSW) est une variante du soudage par friction. Le FSW est particulièrement adapté à l’assemblage de pièces non symétriques par rapport à l'axe de rotation. Grâce à un pion fileté, la matière est chauffée et ramollie afin d’assurer la...

lire plus

A quoi sert le soudage par friction malaxage ?

Le soudage par friction malaxage est une technique de soudage à l’état solide qui n’atteint pas le point de fusion. Réputé pour permettre la soudure de matériaux difficilement soudables, le FSW sert principalement à l’assemblage de haute qualité de pièces en aluminium et en cuivre. Le procédé est également approprié pour l’assemblage de pièces dissimilaires en aluminium et en acier par exemple. Le FSW remplace les techniques classiques de soudage par fusion du fait notamment de l’excellente...

lire plus

Qui a inventé le soudage par friction malaxage ?

Le soudage par friction malaxage (abrégé en FSW pour Friction Stir Welding) a été inventé par Wayne Thomas du Welding Institute en 1991. Le TWI est un organisme britannique de recherche et de technologie, spécialisé dans le soudage. En 1995, un second brevet a été déposé pour étendre l’application au niveau de l’outil. Début 2015, le brevet du Welding Institute est tombé dans le domaine public. Le FSW a ainsi pu être exploité plus largement. Cette technologie trouve aujourd’hui des...

lire plus

Quelle est l’efficacité du soudage par friction malaxage ?

L’efficacité du soudage par friction malaxage est particulièrement reconnue pour l’assemblage de matériaux identifiés comme difficilement soudables, par exemple l’aluminium. La technologie de soudage par friction malaxage permet de souder tous les alliages d’aluminium. Le soudage par FSW des séries 5 000 conserve 100 % des propriétés mécaniques. Pour les séries 2 000, 6 000 et 7 000, il est constaté un abattement des propriétés de 10 à 20%. Son efficacité est reconnue et permet de dimensionner...

lire plus